4 directions à suivre pour supporter la fin du confinement

Plus d’un mois de confinement ….

Le temps peut sembler long maintenant de rester avec la ou les mêmes personnes enfermées ou juste avec soi même… Il peut même être très lourd de ne plus voir certaines personnes.

Comme « nous sommes en guerre » paraît-il, il est temps de nous « armer » de patience encore !

Ce n’est en effet pas humain d’etre en cage en permanence. En parallèle des solidarités se créent et souhaitons qu’elles perdurent. Cela peut nous faire rencontrer nos voisins peut être différemment ou nous les faire connaître « tout court » tout simplement.

A l’extrême inverse, j’ai vu et entendu parler d’autres comportements dits délinquants comme vols ou agressions ou liés à des peurs.

L’humain est capable de tout, du pire comme du meilleur.

Cette situation est difficilement vivable mais cela peut nous donner une petite idée de ce que vivent les animaux en cage.

Donc plus que jamais, prenons soin de nous.

Mais comment ? : par un mélange d’abandon à ce qui est et de responsabilisation. :

1. Se lâcher en s’autorisant des petits plaisirs et en prenant conscience que nous sommes la personne la plus importante pour nous, donc en observant sans se « condamner » nos besoins : besoin de repos, d’amour, de contact, d’activité de sécurité, de reconnaissance…

En s’autorisant cette nourriture émotionnelle, celle qui va réconforter sur le moment. Mais il est nécessaire aussi de fixer une limite pour respecter aussi le besoin du corps, lui permettre de se nettoyer avant le prochain écart et encore mieux apprécier le prochain excès. (cf2)

2. Se prendre en main

Cela se fait en bougeant, bouger c’est la recette de la santé ! Explorez tout ce qui est possible à l’intérieur de chez vous ou en dehors…

Et surtout veiller à l’alimentation . Notre 1ere médecine. Donc bien sur la nourriture la moins acide possible pour pouvoir profiter des minéraux et vitamines que vous amènerez à votre corps. Complétez cette alimentation si besoin avec des compléments alimentaires.

Mon astuce forme personnellement est le serum de quiton, une petite dose tous les jours c’est un merveilleux condensé de vitamines et oligaux éléments.

Apprenez le jeûne intermittent ou autre technique de nettoyage corporel et nettoyer si ce n’est pas fait aussi votre habitat.

Mettez en place une routine simple qui vous stimule. La routine tue mais elle peut aussi être un allié de taille et faire gagner du temps. ( ex : yoga tous les jours à 6h 🙂 )

3. En lâchant prise.

Nous ne pouvons pas contrôler la situation ,c’est une excellente période pour apprendre à accepter.

Ce qui ne veut pas dire « obéir bêtement » ou être résigné. C’est voir l’existant, voir qu’il oblige à encore aller un peu plus loin à chaque fois dans la découverte de soi.

En télétravail la situation peut être lourde à gérer. Voyez comme vous êtes créatifs, trouver ce qui vous permet de travailler dans votre bulle.

Lâcher prise c’est délocaliser notre attention de ce qui nous pose problème. A partir du moment où l’on voit qu’on ne peut modifier telle ou telle situation, concentrons nous sur les domaines dans lesquels nous pouvons agir…

4. Se fixer un objectif ou plusieurs 

Le plus important je trouve est de garder un but. Ce peut être un objectif à très court terme, pour la journée ou un but à atteindre dans plusieurs mois. Ce peut être quelque chose de très simple comme lire un livre ou terminer tel projet pro ou encore appeler un ami …

Un objectif, c’est un moteur, ce qui vous donne simplement envie.

Bref, vous l’aurez compris, on continue finalement de vivre normalement, juste avec notre qualité de réadaptation

Et vous, dites moi quel est votre moteur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.